vendredi 14 octobre 2016

Cheesecake !


Aujourd'hui, c'est vendredi, et vendredi c'est préparation du programme du week-end. 
Généralement, le vendredi, je me demande quelle nouvelle adresse je vais pouvoir tester avec mon cher et tendre ou même avec des copines. Un nouveau salon de thé ? Un nouveau spot à burgers ?... 
Et puis, vient l'heure où je commence à réfléchir sur la nouvelle recette que je vais bien pouvoir tester. 
Le week-end dernier, j'ai profité d'un dimanche après midi où ma famille est venue prendre un goûter chez moi pour tester la recette du cheesecake ! Depuis le temps que je voulais tester la recette de ma copine Cinnamonandcake . Je savais que ce cheesecake sans cuisson (celui que je préfère) était une valeur sûre pour l'avoir goûté chez ma copine. Mais allais-je réussir moi-même cette recette ? (J'ai simplement décider de n'utiliser que des spéculos et de ne pas réaliser la tuile au pralin).

Samedi après-midi, la pression était grande pendant la préparation et pour assurer mes arrières j'avais prévu de faire quelques cookies maisons. 
J'ai décidé de préparer le cheesecake le samedi soir pour le dimanche après-midi (une bonne nuit de repos pour le cheesecake dans le réfrigérateur est nécessaire). 

Ingrédients (cercle à pâtisserie de 18cm) : 

Pour le croustillant spéculos :
- 60g de beurre fondu,
- 100g de spéculos.
Pour la mousse :
- 450g de philadelphia,
- 110g de sucre,
- 225g de crème fleurette,
- le zeste d'un citron bio (vive la microplane!)

Méthode :

Pour le croustillant, mélanger le beurre fondu avec les spéculos concassés.
Placer un cercle de diamètre 18 cm (plus ou moins, selon la hauteur du cheesecake que vous voulez) sur une plaque ou assiette plate préalablement recouverte de papier cuisson.
Répartir le croustillant au fond du cercle et tasser avec le dos d'une cuillère pour former une base pour le cheesecake. Réserver au frais.
Pour la mousse, mélanger au fouet le Philadelphia, le sucre et les zestes du citron.
Monter en chantilly la crème fleurette puis incorporer la délicatement au premier mélange.
Verser la moitié de la mousse dans le fond du moule. A l'aide d'une spatule, commencer par chemiser 
les bords de façon à bien répartir la crème. Ajouter le reste de la mousse et lisser jusqu'en haut du cercle.
Réserver au frigo toute la nuit, pour que la mousse prenne.
Démouler très délicatement.
Bon goûter !









dimanche 9 octobre 2016

Découvrez les trésors de la Croix Rousse à Lyon avec Savor France !

Coucou et bienvenue à Lyon, Lyon ma ville de cœur, ma ville d'amour, Lyon la plus belle...

Hier, j'ai été invitée par Savor France pour un parcours gourmand au cœur de la Croix Rousse à Lyon.
Savor France est une petite entreprise qui propose des parcours gourmands à Lille (2 parcours différents) et à Lyon (un pour le moment) pour de découvrir un quartier mêlant culture et gastronomie. 

J'ai donc accepté avec grand plaisir cette balade et c'est avec joie et hâte que samedi matin je me suis rendue au sommet de la Croix Rousse.

Tout a commencé devant le restaurant Daniel et Denise. Nous retrouvons la guide et faisons connaissance des autres visiteurs gourmands de ce jour. Nous étions 8 au total ce jour là. 
Quoi de mieux pour commencer la visite qu'un bouchon typique avec Joseph Viola, le chef, toujours aussi chaleureux. 
Et le bonheur s'est lu dans mes yeux quand le pâté en croûte est arrivé...
Pâté en croûte de foie gras de canard et ris de veau de lait élu champion du monde 2009


Ce pâté en croûte accompagné d'un petit verre de vin blanc annoncé une journée riche en couleurs et en émotions gustatives... La preuve, c'est que Joseph Viola a enchaîné sur la quenelle au brochet sauce Nantua. J'aurai pu en manger des dizaines...

Quenelle de brochet sauce Nantua

Le restaurant Daniel et Denise situé à la Croix Rousse avec ses nappes à carreaux rouges, ses chaises de bistrot, ses belles banquettes et ses casseroles en cuivre représente bien la gastronomie lyonnaise et ce qu'est pour moi un bouchon lyonnais...
Bien sûr, la guide a accompagné nos dégustations d’anecdotes inédites pour moi...

Et puis, nous avons dit au revoir à Joseph Viola et sommes partis vers d'autres escapades culturelles et gourmandes. Je ne vais pas entrer dans les détails afin de vous laisser quelques surprises mais la suite de la visite fut pleine de plaisirs et d'étonnements autant du côté de la gastronomie que du côté culturel. Nous avons visité la Croix Rousse hors des sentiers battus avec des inédits et des passages ouverts essentiellement pour nous. Un honneur !

Nous avons fait régulièrement des pauses sucrées et salées dans des endroits très jolies et dont la qualité est le maître mot. Moi qui adore les bonnes choses, j'ai été comblée, aucune fausse note du côté des papilles. Entre les Maca'Lyon de Bouillet, la brioche à la praline de la boutique "Praline et Chocolat" d'Eric Lardet, les fromages de la fromagerie BOF de la Martinière et le dessert du Bouchon des Filles, tout ça accompagné d'une guide tout aussi épicurienne que nous tous, c'était parfait.

Un parcours qui dure 3h45. Une journée remplie de nouvelles anecdotes, de bonnes adresses et qu'une envie : visiter Lille avec Savor France !

Présentation de la boutique Chokola de Bouillet par Tristan Duclos

Saucisson au chocolat de Bouillet

Maison mère Bouillet

Brioche à la praline d'Eric Lardet

Brioche à la praline d'Eric Lardet

Fromages de la fromagerie BOF de la Martinière

Dessert à la Chartreuse du bouchon des filles

Food tour Lyon

6 étapes gourmandes sucrées et salées, 3 verres de vin et une surprise
Prix : 69€/personne

Food tours Lille
 
> Le parcours du Vieux-Lille
> Le parcours Chocolat

Plus d'informations sur Savor France

mercredi 15 juin 2016

Cookies coeur Nutella




Coucou mes petits !
Bon, alors, je reviens encore avec une recette de cookies. J'en fait régulièrement, je l'avoue. 
Et cette recette, j'étais obligé de la partager. Parce qu'elle est OUF.
Le week end dernier pour l'EVJF d'une copine, c'était pique-nique. Et forcément, quoi de plus pratique que des cookies pour ce genre d'évènement ! 
Les cookies sont moelleux et la surprise à l'intérieur est terrible.

Recette (10 à 15 cookies) :

- 75 g de beurre,
- 1 œuf,
- 85 g de sucre roux,
- 150 g de farine,
- 100 g de pépite de chocolat,
- 1 cuillère à café de levure chimique,
- 1 pincée de sel,
- Nutella (ou pâte à tartiner classique).

Méthode :

Faire ramollir le beurre dans le micro-ondes (à peine quelques secondes).
Dans un saladier, mettre le beurre et incorporer le sucre et l’œuf. Bien mélanger.
Ajouter petit à petit la farine et la levure.
Ajouter le sel et les pépites de chocolat.
Former les cookies. Pour cela, prendre l'équivalent d'une bonne cuillère à soupe de pâte à cookies. 
Aplatir la pâte, mettre une dose de Nutella à l'intérieur et refermer le cookie.

Faire cuire environ 10 minutes à 180°. Les sortir du four lorsqu'ils sont à peine cuit. En refroidissant, ils continuent de cuire...

Vous trouverez la méthode à la fin de cette vidéo !

mardi 24 mai 2016

Cookies chocolat, noix et noix de coco


Les cookies, c'est la vie. Je pourrai en manger au petit-déjeuner, après un sandwich le midi, pour le goûter et le soir devant la télévision. 
Si cela ne tenait qu'à moi, tous les week-end, je me mettrai aux fourneaux pour réaliser des dizaines de cookies. Mais, je me retiens la plupart du temps. Mais pas ce week-end. Ce week-end, j'avais envie de cookies, de cookies au chocolat avec des bonnes grosses pépites de chocolat et des noix ! J'ai la chance d'avoir pas mal de noix chez moi ramassée chez ma belle famille dans la Drôme. Et ça, c'est une chance oui !
Bref, j'avais envie de noix de coco aussi. Alors, j'ai pioché dans plusieurs recettes trouvées sur le net et j'ai improvisé.
Cette pâte à cookies est assez liquide. N'ayez crainte, elle fait de merveilleux cookies.

Ingrédients (pour une quinzaine de cookies) : 

-  150g de chocolat noir,
- 2 cuillères à café de cacao sans sucre,
- 100g de farine,
- 1/2 cuillère à soupe de levure,
- 2 œufs,
- 1 pincée de sel,
- 80g de beurre,
- 5 gouttes d'arôme de vanille (facultatif),
- 160g de sucre roux,
- 50g de pépite de chocolat (je les coupe moi même, c'est meilleur),
- 2 cuillères à soupe de noix de coco râpée,
- entre 10 et 15 noix (selon votre préférence).

Méthode :

Faire fondre le beurre et le chocolat au bain marie.
Fouetter les oeufs, le sucre et l'arôme de vanille. 
Incorporer le chocolat et le beurre à la pâte. 
Ajouter la levure, la farine, le cacao et le sel. Bien mélanger.
Saupoudrer la pâte de noix de coco et mélanger. Incorporer les pépites de chocolat et les morceaux de noix.
Sur une plaque avec du papier sulfurisé, déposer une cuillère à café (ou à soupe selon la taille que vous souhaitez pour vos cookies). Attention, bien espacer les cookies.
Faire cuire 12 minutes à 180°. Les cookies doivent être limite cuit (c'est comme ça que je les préfère).
Bien attendre qu'ils refroidissent avant de les décoller.


Régalez-vous bien !

 


lundi 25 janvier 2016

Pancakes fourrés au chocolat



C'est assez régulièrement que les pancakes accompagnent nos dimanches matin pour un petit déjeuner amélioré. Je fais toujours les mêmes recettes, la classique et celle à la banane.
Aujourd'hui, j'ai décidé de vous partager cette petite merveille. Des pancakes moelleux et une jolie surprise à l'intérieur, du chocolat !
Ingrédients (pour 8-10 pancakes) : 

- 2 œufs,
- 250g de farine,
- 60g de sucre en poudre,
- 1 sachet de sucre vanillé,
- 1 sachet de levure chimique,
- 1 cuillère à souple d'huile de tournesol,
- 20cl de lait,
- 125g de chocolat.

Méthode :

Faire fondre au bain marie le chocolat. Une fois le chocolat fondu, sur du papier sulfurisé, faire de petits ronds de chocolat (d'un diamètre moins important que vos pancakes). Les mettre au frais pendant 20 minutes afin qu'ils durcissent.
Pendant ce temps, dans un saladier, mélanger la farine, la levure et le sucre. Ajouter les œufs et le lait progressivement. Pour finir, ajouter l'huile.
Mélanger jusqu'à obtenir une pâte lisse et épaisse.  

Graisser une poêle bien chaude, verser une louche de pâte à pancakes. Ajouter directement dessus le rond de chocolat et ajouter un petite quantité de pâte à pancakes afin que le chocolat soit recouvert.
Laisser cuire à feux doux et retourner délicatement le pancake quand de petites bulles apparaissent. 

Voilà !





dimanche 24 janvier 2016

Mes meilleurs pâtissiers/chocolatier sur Lyon

Coucou mes petits !

C'est après plusieurs mois d'absence que je reviens ici ! Je n'arrive pas à croire que cela fait 3 mois que je n'ai rien publié ici. Quelle honte...
La vie passe tellement vite et un petit (grand dans mon coeur) projet personnel qui se profil d'ici la fin de l'année qui me prend pas mal de temps après le boulot (pour mon plus grand plaisir...).

Je cuisine toujours autant chez moi mais un cruel manque de temps de les publier ici...

Et puis, bonne année à tous (il est encore temps oui oui oui !!!). Le meilleur pour vous blablabla... J'ai un peu de mal à accorder de l'importance à cela, mais je me soigne (et je me force...) ;-)

Bref, je reviens, aujourd'hui, avec des petites pépites à vous présenter, mes petits coups de cœur lyonnais du moment, mes préférés...

Je suis une grande gourmande et mon défaut est de vouer une véritable passion pour les plats salés mais aussi sucrés... Je ne fais pas partie de cette catégorie de personnes qui disent préférer le salé du sucré et vice versa... Je n'ai pas de préférence. En fonction de mon humeur et de l'heure de la journée, cela varie... Et que l'on soit clair, c'est mon seul défaut.

Pour les lyonnais gastronomes et passionnés, comme moi, cet article ne vous sera pas d'une grande utilité car les commerces que je vais vous présenter sont des valeurs sûrs et donc connus et reconnus !

Sève :

Mon petit chouchou, celui à qui je pense pour les grandes occasions et pour les plus petites. Je l'aime parce que ses pâtisseries sont justes excellentes. Alors même si les petits gâteaux sont au prix de 5€, j'ai toujours autant de plaisir à les manger. Et ce que j'adore par dessus tout chez Sève, c'est ses macarons au foie gras. Incroyablement bon. La suite en images...

Tamaro : Mousse chocolat, perles croustillantes au chocolat sur un biscuit financier au chocolat, boules en chocolat garnies de coulis aux fruits de la passion
Mont d'or : Biscuit dacquoise noisette, feuilletine praliné noisette, fines feuilles de chocolat au lait, ganache et mousse au chocolat au lait

Sinjita : crème à la vanille de Madagascar, rubis de framboise, biscuit moelleux aux amandes, framboises fraîches, sans sucre ajouté

Les Halles de Lyon Paul Bocuse
102, cours Lafayette 
69003 Lyon

Saint Antoine (Lyon Centre – Presqu’île)
29, quai Saint Antoine 
69002 Lyon

Galeries Lafayette Ccial la Part Dieu
42, boulevard Eugène Deruelle 
69003 Lyon

Bruno Saladino :

Mon dernier coup de cœur. J'ai découvert Bruno Saladino au salon du Chocolat à Lyon. Un pâtissier/chocolatier passionné et qui le transmet à merveille. J'ai pu goûter ses différentes pâtes à tartiner dont celles aux compositions originales... J'ai adoré celle au caramel/foie gras pour les fêtes ! J'ai donc été faire un tour dans sa boutique. Et wahou, plusieurs petits gâteaux en vitrine et plein de chocolats ! Je suis une grande fan de chocolat praliné aux cacahuètes salées, il y en a dans sa boutique ! Bonheur ! Et ses gâteaux son top et à un prix raisonnable (3,80€). La suite en images...

Macao : Biscuit macaron moelleux au chocolat surmonté d'une ganache noire
Roussillon : Mousse abricot, abricots rôtis, compotée de fraise et biscuit pistache
Chocolats pralinés cacahuètes salées
Bruno Saladino
9 rue Tronchet
69006 LYON

Pralus :

Pralus, j'y vais pour deux choses : la célèbre praluline et la barre infernale pralinée.
La praluline est une brioche aux pralines. INCROYABLE. C'est la meilleure que j'ai mangé. Si vous êtes de passage à Lyon, vous devez la goûter. A savoir qu'elle se conserve très bien si vous voulez la ramener dans vos bagages.
La barre infernale ravira les passionnés de chocolat noir. Pralus maîtrise cela à la perfection.
La suite en images...
 

Pralus Lyon - Croix Rousse
3 grande rue de la croix-rousse
69004 LYON
 
Boutique PRALUS à Lyon Presqu'île
32, rue de Brest
69002 Lyon

dimanche 25 octobre 2015

Le classique steak tartare


Le steak tartare, avant, je n'en mangeais jamais ! Tout ça, à cause de Mister Bean (les vrais comprendront...).
Bref, depuis quelques années maintenant, je voue une véritable passion pour ce plat. A chaque fois qu'il apparait sur une carte au restaurant, je vais, dans 99% des cas, vers lui. 
Je l'aime coupé au couteau plus particulièrement. Et j'ai une grosse préférence quand il est composé de copeaux de parmesan, d'huile d'olive et d'un peu de pesto.
Ce week end, j'ai décidé d'essayer.
Après avoir acheté les condiments nécessaires en grande surface (tabasco, câpres, cornichons...), je suis allée dans la boucherie de mon quartier pour acheter la viande. Une viande fraîche qui doit absolument être acheté le jour où vous décidez de la cuisiner (conseil du boucher!) 
Pour ma première fois, j'ai choisi la version classique.
J'ai la chance d'avoir un boucher qui a pu me couper la viande selon ma préférence (en me proposant la version "hachée" ou "coupée au couteau").
Je suis assez bluffée par la simplicité de la réalisation d'un steak tartare. Je n'ai qu'une hâte, en refaire !

Ingrédients (pour 2 bon mangeurs...) :

- 400g à 500g de viande fraîche (filet de bœuf généralement),
- 2 jaune d’œuf,
- 2 cuillère à café de moutarde,
- 2 échalotes hachées,
- 2 cuillères à soupe de câpres hachées,
- 2 cuillère à café de sauce Worcestershire (vous en trouvez dans toutes les grandes surfaces),
- quelques gouttes de sauce Tabasco (selon préférence, pour moi c'était 4 gouttes. Vous pourrez tout à fait en rajouter dans votre assiette),
- 2 cuillères à soupe de Ketchup,
- sel, poivre,

- 4 cuillère à soupe d'huile d'olive,
- 1 cuillère à soupe de persil plat haché

Méthode :

Couper la viande au couteau (en brunoise) ou la hacher.
Dans un bol, mélanger les jaunes d’œuf, la moutarde, les échalotes, les câpres, la sauce Worcestershire, le ketchup, le tabasco, le sel et le poivre. Ajouter l'huile d'olive en remuant avec le fouet.
Ajouter la viande à la sauce ainsi que le persil. Rectifier l'assaisonnement.
Réfrigérer ou servir immédiatement.
Dresser à l'aide d'un emporte pièce.

Attention, ne pas préparer plus de deux heures avant !

 Charlotte.

jeudi 17 septembre 2015

La Bûche Lumière, une création gourmande signée Sève.


Il y a quelques jours, j'ai pu découvrir et déguster en avant-première la prochaine bûche de Noël de Sève.
En effet, à l'occasion des 120 ans du Cinématrographe Lumière en 2015, la maison Sève, en association avec l'institut Lumière, a signé une création inédite : La Bûche Lumière.

Cette création gourmande de Richard Sève, maître chocolatier-pâtissier, nous a été présentée à l'institut Lumière. Un lieu magique et tellement beau. Le lieu idéal pour jouer les testeurs en avant-première.

La Bûche Lumière, elle est comment ?

WAHOU. Tout Lyonnais qui se respecte sait que Sève, c'est une valeur sûre. Alors une bûche de Noël, signée Sève, c'est forcément une affaire qui fonctionne. 

La Bûche Lumière, c'est :
- un sabayon au chocolat noir d'Amérique du Sud 70%,
- une feuilletine praliné,
- un crémeux caramel au beurre salé,
- un biscuit chocolat sans farine.

Rien d’écœurant et d'une légèreté impressionnante. Une bûche qui sera la bienvenue à la fin d'un long et copieux repas de famille !

Oui, mais la Bûche Lumière, on la trouve où ?

Elle sera disponible en magasin à partir du 8 décembre 2015 dans toutes les boutiques Sève et sur la boutique en ligne !

Points de vente :

Boutique Halles Paul Bocuse - Tél 04 78 62 36 76
Boutique de Lyon Presqu'île - Tél 04 78 37 67 81
Boutique de Champagne au Mont d'Or - Tél 04 78 35 04 21  

Boutique en ligne : www.boutique-seve.com

Merci à Charline Alzial de l'agence Esprit des Sens pour l'invitation ! J'étais ravie.
Visite privée de l'institut Lumière

La fameuse

Les macarons de Sève accompagnés d'une coupe de champagne
Richard Sève commence à coupe la bûche

L'intérieur de la bûche

Richard Sève présente son travail


Ah oui, aussi, j'ai goûté pour la première fois aux macarons salés de Sève. Et punaise, une tuerie. J'ai adoré entre autre celui au foie gras et aux cèpes ! Ils sont juste énormes et en ventes aussi dans les boutiques !


mardi 1 septembre 2015

Tarte au citron meringuée


Depuis le temps que je voulais tester la tarte au citron meringuée maison... C'est chose faite. Je m'attendais à quelque chose de compliqué, peur de ne pas y arriver. Alors certes, la présentation laisse à désirer (les bords des tartes, je ne sais jamais... Va falloir que je regarde une vidéo youtube...) Bref. Mais c'est simple, rien de très très compliqué.
Bon par contre, j'ai acheté la pâte sablée car je n'avais que très peu de temps...

Ingrédients :

- 1 pâte sablée,

 POUR LA CRÈME AU CITRON
- 4 citrons,
- 150 g de sucre,
- 3 œufs,
- 1 cuillère à soupe de Maïzena.

POUR LA MERINGUE
- 2 blancs d’œuf,
- 100 g de sucre,
- 1/2 c à café de levure chimique.

Méthode :

Foncer un moule de 25 cm de diamètre avec la pâte, la garnir de papier sulfurisé et de haricots secs.

Faire cuire à blanc 20 à 25 mn, à 180°C. (après baisser le four à 120°C/150°C environ pour la meringue).

CRÈME AU CITRON :
Laver les citrons et en "zester" 2. Mettre les zestes très fins dans une casserole.
Presser les citrons et mettre le jus avec les zestes dans la casserole.
Verser le sucre et la Maïzena.
Remuer, et commencer à faire chauffer à feux doux.

Battre les œufs dans un récipients séparé.

Une fois les œufs battus, incorporer tout en remuant le jus de citron, le sucre, la Maïzena et les zestes.
Mettre à feu fort et continuer à remuer à l'aide d'un fouet.
Le mélange va commencer à s'épaissir.
Ôter du feux et verser l'appareil sur le fond de tarte cuit.

MERINGUE :
Monter les blancs en neige avec une pincée de sel.
Quand ils commencent à être fermes, ajouter le sucre puis la levure.
Mixer jusqu'à ce que les œufs soient ferme.

Recouvrir avec les blancs en neige et napper. 
Cuire à four doux (120°C/150°C) jusqu’à ce que la meringue dore (10/15 min.

Le top pour un goûter  !









Une erreur est survenue dans ce gadget